J’ai lu, j’ai aimé : “Jamais sans ma fille”

“Jamais sans ma fille” de Betty MAHMOODI

Ce livre autobiographique de l’auteur je l’ai lu il y a 30 ans lors de sa sortie, (du temps ou le torchon brulait entre ces 2 pays) je l’ai relu avec autant d’envie. L’incroyable histoire de Betty Mahmoody et sa fille, toutes deux américaines, qui ont réussi à s’enfuir d’ Iran où elles étaient séquestrées par le mari de Betty (médecin aux usa) et toute la belle famille. J’ai mieux prêté attention à la vie de ces femmes voilées, soumises à outrance et rabaissées par leurs maris. Les coups pleuvent entre autre et c’est normal. Le fanatisme religieux y est décrit avec une précision qui me fait encore plus peur 30 ans après. Mais Betty avait rencontré de belles personnes aussi. Tous les Iraniens ne sont peut être pas comme sa belle famille. J’ose croire ou j’espère que cela est du passé à l’heure actuelle.
A l’heure actuelle sa fille Mahtob Mahmoody devenue adulte a sortie sa version et son après.

Fabienne une adhérente

Résumé de l'éditeur

3 août 1984… Dans l’avion qui l’emmène à Téhéran avec son mari, d’origine iranienne, et sa fille, Betty a le sentiment d’avoir commis une erreur irréparable…
Quelques jours plus tard, son existence bascule dans le cauchemar. Le verdict tombe : “Tu ne quitteras jamais l’Iran ! Tu y resteras jusqu’à ta mort.” En proie du fanatisme religieux, son mari se transforme en geôlier.
Elle n’a désormais qu’un objectif : rentrer chez elle, aux États-Unis, avec sa fille. Quitter ce pays déchiré par la guerre et les outrances archaïques, ce monde incohérent où la femme n’existe pas.
Pour reconquérir sa liberté, Betty mènera deux ans de luttes incessantes. Humiliations, séquestration, chantage, violences physiques et morales. Rien ne lui sera épargné.

Lien Permanent pour cet article : https://www.adishat.fr/?p=31064